Oct
29

Métaphysique et ontologie du "Pater" (3)
Imprimer
PDF

de Jean DUPRAT

Renaissance Traditionnelle N°16 - Octobre 1973. p 238 - Tome IV

 

De nouvelles études sur le Pater nous permettent un complément dans une nouvelle relecture. (Par Pierre TRIGANO et Agnès VINCENT — Analystes jungiens – Le Notre Père manifeste révolutionnaire de Jésus L’Hébreu — REEL éditions)

Le Notre Père est la seule prière transmise in texto dans le Nouveau Testament. Comme enseignement de Jésus Christ aux Apôtres. En relisant le travail de Métaphysique et ontologie du « Pater » de Jean DUPRAT, présenté par nos amis DS  et DT dans une de nos réunions passées j’ai voulu y ajouter les nouvelles informations qui depuis ont pu nous être connues, par exemple l’exégèse de Pierre Trigano et Agnès Vincent « Le manifeste révolutionnaire de Jésus l’Hébreu » Éd. Réel 2010.

Dans celui-ci Pierre Trigano nous amène à intégrer que la Christianisme est un inconscient hébraïque. Le texte original grec des Évangiles recouvre un texte hébraïque latent encore plus original. Le Notre Père ne nous apparaît plus comme une prière du dimanche, mais la forme d’un manifeste révolutionnaire non violent. Ce manifeste d’alliance implique tous les domaines de l’existence, le chemin spirituel intègre la problématique du changement dans un monde matériel. C’est un engagement communautaire.

 

Revenir à l’enseignement hébraïque.

Nous n’avons aujourd’hui que des manuscrits en grec, La Septante, Claude Tresmontant théologien a démontré la réalité du texte hébreu caché dans la structure originale du texte grec. Il est donc possible de rétro inverser le texte grec en hébreu ce genre d’étude du texte est communément appelée Kabbale en tradition hébraïque. Ainsi cette méthode de relecture (l’herméneutique) permet d’approcher le texte sur un mode démultiplié par le sens varié d’un même mot, pour accéder à l’inconscient du texte.
L’enseignement dogmatique du christianisme s’est finalisé plusieurs siècles après l’écriture des évangiles sur un grec plus moderne, sur la pensée grecque avec un Dieu théorisé qui s’intéresse surtout au salut individuel spirituel en dehors de la conscience matérielle.
L’enseignement du messie hébreu Yéshoua n’est pas pétri de pensée grecque, mais hébraïque elle est fondée sur l’unité plutôt que sur le dualisme. Cette conception se rapproche de la psychologie humaine de la conscience façonnée par l’organisation sociale.

 

Pater Classique

Notre père qui es aux cieux,
Que ton nom soit sanctifié,
Que ton règne vienne,
Que ta volonté soit faite sur la terre comme aux Cieux,
Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien ;
Pardonne-nous nos offenses,
Comme nous pardonnons aussi
À ceux qui nous ont offensés ;
Ne nous induis pas en tentation,
Mais délivre-nous du malin.
Car c'est à toi qu'appartiennent, dans tous les siècles,
Le règne, la puissance et la gloire. Amen !

(Mathieu, chapitre 6, verset 9 à 13).

 

Le nouveau texte avec ses divers sens.

selon le travail exégétique de Pierre TRIGANO  - 2012

Notre père qui est dans les cieux,
Présence d'amour cachée dans notre inconscient
Ton nom sera sanctifié
Ta présence transparaîtra au travers· de nos vies
Ton royaume s'accomplira
Dans l'extériorité de la société humaine
Dans une organisation communautaire authentique
En laquelle le «nous» des individus n'annulera pas leur« je»
et réciproquement
Ta volonté, ta joie, sera faite sur la terre comme aux cieux
L'œuvre de ton Messie sera fondé sur la Terre
Nous nous y engageons.
Notre Père établis en nous aujourd'hui
Notre combat du monde futur de ton royaume à venir
Etablis en nous aujourd'hui
Un pain( combat) hors de sa fureur
Enlève en nous les dettes
Parce que nous les enlevons aussi à ceux qui nous doivent
Délivre-nous intérieurement du déni de l'amour
Que nous héritons de toutes les générations passées
Parce que nous nous engageons à contribuer nous-même
À en délivrer notre descendance,
Les générations nouvelles qui naissent de nous
C'est pourquoi délivre nous du méchant
Qui veut nous détourner du combat de la vie
Oui, ne nous·laisse pas nous égarer
Mais donne-nous de toujours nous ressourcer en ton amour en nous
De telle sorte que nous soyons fondés dans la vie éternelle
Le bonheur de ta présence
Amen.

Écrit par PV.